RA+RE : Records & Clothing

13509875_10204772737317930_2094392596_o
De gauche à droite : Clara Rohmer, Jessie Dib et Claire Abitbol

RA+RE est né de la volonté de Clara Rohmer, Claire Abitbol et Jessie Dib de créer un label et une marque de vêtements pour les femmes par les femmes. C’est avec leur premier EP que RA+RE fut lancé en 2014. Précédemment Clara Rohmer travaillait pour le label américain Sheik’N’Beik. Claire Abitbol s’occupait quant à elle du collectif parisien Bass Y Bouzouk.  Clara, aka Rohmi, et Claire, aka ABI, jouaient séparément avant de se rencontrer à New York. S’ensuit depuis une belle aventure, le label ainsi que la marque de vêtements ayant une popularité croissante.

Retour sur l’émergence du label… L’idée de fonder RA+RE naît durant l’été 2013 dans l’esprit des trois fondatrices Clara Rohmer, Claire Abitbol et Jessie Dib. « Nous étions toujours entourées d’hommes et nous avons monté le label pour pousser les femmes à produire plus, à se motiver. Non pas dans une optique féministe mais plutôt pour mettre en avant les artistes féminines les bien implantées dans la musique électronique, les nouveaux talents… » d’après Claire Abitbol. Bien que le milieu de la musique électronique, et plus particulièrement de la techno/house/minimal, soit majoritairement masculin les femmes ont leur place malgré leur appréhension à se lancer. « Elles ont toujours du mal à se lancer car c’est un milieu plus masculin. Lorsqu’il s’agit de musique, c’est plus difficile d’avoir de la crédibilité, d’être prise au sérieux. » d’après Clara. Ce n’est pas qu’une histoire de genres ou de freins mais de passion et de volonté.

Les femmes sont plus représentées qu’auparavant ; par exemple Nina Kraviz, Ellen Alien, Julie Marghilano, Paula Temple… Malgré le nombre grandissant d’artistes féminines et djettes il est dur de trouver, de signer et de produire beaucoup d’artistes féminines. Il existe notamment des artistes féminines et djettes majoritairement présentes lors de Fashion Shows pour des raisons peu artistiques quelques fois…

Une création croissante des collectifs de musique techno-house-minimal-électro est observable à Paris depuis quelques années déjà. Un grand nombre de soirées est organisé chaque semaine et weekend, proposant ainsi au public parisien une palette de soirées aux genres divers et variés. Cependant même constat dans le public : celui-ci est majoritairement masculin. Les femmes sont plutôt là pour faire la fête, suivant souvent leur cercle d’amis.

La présence des femmes dans ce milieu musical autant du côté des artistes que de celui du public reste minoritaire. Comment cela peut-il s’expliquer ? Est-ce sociologique, sociétal, psychologique, économique, biologique.. ? « Les femmes ont beaucoup plus besoin de faire leurs preuves. Une fois que leur son est bon, il n’y a plus de problème. » d’après Claire. Les femmes seraient aussi plus facilement critiquées, regardées, disséquées pour leur image, pour leur sexualisation (ou non-sexualisation), pour la qualité de leur musique ou pour leur simple comportement…

Le chemin vers une meilleure représentation des femmes dans le milieu de la musique électronique semble encore long. Mais Claire, Clara et Jessie de RA+RE ont un plan bien défini concernant la production, l’image, l’évolution des mentalités… « Clara – Nous voulons trouver des petites pépites, les produire, les pousser… Faire connaître des artistes internationaux.
Claire – Nous allons faire pas mal d’événements aussi. Après avoir organisé des after au Café Barge, nous voulons recréer des événements sympathiques comme des showcase RA+RE (entièrement féminin) ou des soirées avec que des collègues et potes masculins et féminins. Nous ne sommes pas dans une visée féministe, nous collaborons aussi avec des hommes. »  L’évolution des mentalités, le développement d’une communauté féminine mais aussi de l’image des artistes féminines et djettes passent aussi par l’habillement. « Nous avons aussi lancé RA+RE Clothing, une marque de vêtements pour les femmes aux allures festives alliant féminité et confort. » La marque RA+RE Clothing a d’ailleurs été présentée au PaperLab Collab au BHV Marais.

Soirée CJS – RA+RE au Concorde Atlantique le 19 août avec comme line-up : Julie Marghilano, Claire (live), ABI & Rohmi et Ethel & Melody. Evénement FB ici

13466131_1230041177019772_1821815610041315051_n


Retrouvez RA+RE (Records & Clothing) sur leur site web, leur page Facebook et leur Soundcloud. 


Article : Sarah-Louise Maillet

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s